Tombstone Epitaph du 15 Août 1876

Article tiré du Tombstone Epitaph, édition du 15 Août 1876.

Les démons de la prairie, gang sanguinaire qui écume la région du Colorado court toujours ! Une fois de plus, notre envoyé spécial, S.Fisher brave tous les dangers pour faire la lumière sur cette histoire.

Le Colorado est un trou. Oui les amis, un trou chaud, sec et poussiéreux ! Mais également un trou dangereux, tu mets ta main dedans, elle ressort pas entière, garanti ! C’est le territoire des Démons de la prairie. Meurtres, pillages, viols, villes incendiées… Rien ne les arrête, pas même les militaires si on en juge l’état dans lequel Fort Loke à été laissé

Epicerie hilliardstone c
Fort Loke, après le passage des Démons de la prairie.

Les autorités locales se refusent à tout commentaire concernant ce gang. En plein territoire contesté, le gang passe aisément au travers des filets de Texas Ranger ET Pinkertons lesquels se chamaillent pendant que d’autres innocents sont massacrés. Bref, je préfère ne pas insister auprès de ces messieurs, l’affaire à l’air sérieuse et les petits malins qui mettent leur nez partout comme moi finissent souvent dans une de leur geôle spéciale.

J’ai vu de mes yeux ce qu’il reste d’Hilliardstone, une petite ville maintenant hantée par les vautours en journée et les cris des sacrifiés la nuit. Sur le bord de la piste fantôme cette ville est le dernier endroit ou vous, voyageur dans le Weird West, voudrez vous arrêter pour la nuit. Mieux vaut affronter les rigueurs du climat local que de faire halte dans cette ville à mi chemin entre le désert et l’enfer.

Welcome c
Bienvenue à Hilliardstone.

Batisse delabree c
Une des bâtisses restantes d’Hilliardstone.

Mais je serais un bien piètre journaliste si un gang de trois démons me collait les foies au point de ne pas poursuivre mon enquête. En fouinant dans le coin, je suis tombé sur un village d’indiens. Au prix de quelques négociations dont je vous passe les détails, j’apprends qu’il se passe un truc pas très net dans un canyon pas loin d’ici. La vérité n’attend pas, j’y fonce.

Et là, mes amis, un bazar pas possible, à la place du canyon indiqué sur ma carte, un gros trou. Si ! Un trou comblé avec des rocs dont la taille semble dater de quelques jours. Enfin, je parle de taille, mais je devrais parler d’explosion, les arrêtes sont encores tranchantes !
Des glouglous se font entendre depuis le fond du trou, et impossible de déplacer ces foutus rochers pour voir ce qui s’y trame. C’est là, que j’ai compris qu’il valait mieux laisser ce truc bouché : en essayant de déblayer un passage j’ai mis mes mains dans un truc infect. les rochers sont couverts d’un genre de mélasse verte, gluante, puant la mort. Tu m’étonnes que ces messieurs de la Pinkerton voulaient pas l’ouvrir sur cette affaire : ça pue le règlement de compte surnaturel à plein nez. Pour compléter le tableau, en fouillant la zone, je retrouve des os, quelques balles et un corps refroidi depuis plusieurs jours. Merci pour le ménage, messieurs des Texas Ranger, la prochaine fois, pensez au tas de sable le long des rochers, le vent dans le désert, ça forme des dunes !

Et c’est là que l’enquête devient interessante, quelques jours de travail sur les restes avec mes assistants et voila ! Les os sont globalement humains : les griffes et pointes acérées en plus. Pour avoir déjà pratiqué ces horreurs, je veux bien rendre mon appareil photo si le cadavre n’est pas celui d’un mort-qui-marche. Les blessures dans sa chair font penser qu’il a été troué au boulet de canon alors les balles de calibre 45 à l’intérieur démentent que l’artillerie lourde a été déployée… et pour ce que j’en sais, ça sert à rien contre ça.

Mort qui marche c
Photographie tirée de l’édition 1876 du Bestiaires de l’Amérique du Nord, tous droits réservés à la Sociétés des Explorateurs.

Le plus étrange dans cette histoire c’est que les traces s’arrêtent là… Les Démons de la prairie courent-ils encore ? Sans trace d’eux depuis plusieurs jours, le doute est permis. Mais la piste est encore chaude, et je compte bien tirer cette histoire au clair, la vérité sera dévoilée !

Le prochain article présentera la suite de l’enquête et un portait des Démons de la prairie, afin que quiconque les apercevant puissent avertir votre serviteur via un télégraphe pour le Tombstone Epitaph qui retransmettra.





                   Sam Fisher, reporter pour le Tombstone Epitaph

Tombstone Epitaph du 15 Août 1876

World ends this afternoon... Dr_Bueno